Préservez votre audition avec de simples astuces !

Préservez votre audition avec de simples astuces !



Comment prendre soin de son audition ? 


Nous avons tendance à dire et penser que le vieillissement s’accompagne inéluctablement d’une baisse d’acuité auditive.

En effet, cette pensée commune à bon nombre de personnes, s’avère être vrai. Cependant, il ne faut pas tomber dans des élans de fatalisme prédisant un défaut d’audition à toutes personnes entrant dans un âge avancé …

Ainsi, nous verrons plus tard dans cet article, comment des études ont démontré que l’alimentation pouvait prévenir et/ou retarder la perte auditive. Nous découvrirons également comment apaiser les effets des acouphènes et comment facilement stimuler vos capacités auditives.



Préservez votre santé auditive en mangeant sainement. 



Des études ont démontré que notre alimentation aurait un véritable impact dans la préservation de notre audition. En effet, le régime le plus plébiscité par les scientifiques et jugé comme étant le plus sain est le régime méditerranéen. 

Ce dernier se compose essentiellement de légumes, de fruits et de fibres.  
Il privilégie les acides gras oméga-3 à longue chaîne que l’on retrouve principalement dans les fruits de mer ainsi que les poissons gras tel que le saumon. En revanche, les graisses et les sucres transformés sont à prohiber.  

Ce n’est plus un secret, une bonne alimentation a une influence positive sur notre corps de manière générale. En effet, une alimentation équilibrée permet de réduire les maladies et de préserver notre santé, c’est connu et prouvé ! 

Ce qui ne l’était pas en revanche, c’est la corrélation entre une alimentation saine et équilibré avec la perte auditive. Récemment, des chercheurs de l’hôpital universitaire de Harvard y sont parvenus. 

Ils ont démontré qu’un régime alimentaire sain permettrait de réduire considérablement les risques de perte d’audition et notamment chez les femmes âgées de plus de 50 ans. En dépit de l’âge, un régime méditerranéen permettrait de préserver la santé de notre ouïe de façon durable. 


30% de risques en moins


L’étude s’est portée sur un échantillon de 3000 femmes suivies sur une période de 3 ans. Afin de confirmer l’hypothèse d’origine selon laquelle l’alimentation aurait un impact sur la dégénérescence des capacités auditives, les participantes dont l’âge moyen avoisine les 59 ans ont adopté des régimes alimentaires différents incluant le régime DASH et le régime méditerranéen. 

Comme énoncé précédemment, la plupart des régimes recommandés et testés par les scientifiques ont la même base commune qui est de privilégier les fruits et légumes tout en allégeant les graisses et en supprimant les sucres transformés. 

Les résultats furent sans appels : chez les femmes ayant adopté et suivi un régime sain et équilibré la diminution de la sensibilité auditive était, chez ces dernières, 30% plus faible.


L’âge n’est pas vecteur de déficit auditive.


Comme énoncé dans les paragraphes précédents, la perte auditive n’est pas un passage obligé pour toutes personnes prenant de l’âge. Il est cependant nécessaire de nuancer mes propos, l’âge a forcément un impact dégénératif sur certains de nos sens.

Notre vue tend plus facilement à diminuer avec l’âge tout comme notre audition. Cependant, l’étude tend à démontrer que cette diminution peut être amoindrie voire stoppée grâce à une alimentation saine et équilibré.
Au contraire, ne pas prendre garde à son alimentation en consommant des produits gras, salés et sucrés à outrance peut, à terme, favoriser cette dégénérescence sensorielle. 

CURHAN Sharon, l’auteure principale de l’étude explique : « On dit souvent que la perte de l’audition est une phase inévitable du processus de vieillissement. Or, en identifiant les facteurs de risque potentiellement modifiables, nous nous sommes rendu compte que changer notre alimentation pouvait prévenir la perte auditive ou retarder sa progression » 

L’idée est de repérer les facteurs à l’origine de l’apparition du déficit auditif pour pouvoir les modifier radicalement à la source et/ou à contrario s’en protéger durablement. 


La perte auditive n’est pas inévitable. 



A terme, l’équipe de chercheur à l’origine de cette découverte souhaite étendre le rayon de recherche en élargissant les travaux sur des échantillons plus larges pour obtenir des résultats plus révélateurs et probants. 

L’alternative d’une alimentation saine et équilibrée reste néanmoins la solution la plus viable à la fois pour votre santé de manière générale mais aussi pour votre santé auditive comme nous avons pu le voir. 


3 techniques pour améliorer vos capacités auditives. 

1. La musique et ses bienfaits face à la perte auditive. 


Lorsque les individus commencent à percevoir les premiers symptômes d’une perte auditive, ces derniers tendent à écouter de moins en moins de musique car cela leur rappelle leur handicap naissant. Ils ne parviennent plus à l’apprécier comme il le faisait autrefois.

Cependant, il a été prouvé que la musique aide les malentendants et les personnes souffrant de déficit auditif à maintenir le cerveau et l’audition en bonne santé. 




Il existe à ce jour de nombreuses causes de pertes d’audition : bruit au travail, choc acoustique, exposition permanente à des sources de bruits etc … Mais il est important de toujours considérer la musique et ses variantes notamment lorsqu’on sait qu’elle stimule des zones de notre cerveau parfois peu employées.

De plus, en dehors des aspects purement liés à la santé. La musique a différentes vertus bénéfiques. En effet, la musique permet d’améliorer la mémoire par la stimulation de notre cerveau. Malgré la perte auditive, lorsque l’on écoute de la musique, le cerveau est ainsi stimulé et libère des niveaux élevés de dopamine relative à la sensation de plaisir.


La pratique d’un instrument de musique pour maintenir et préserver la capacité d’écoute. 

Lors du paragraphe précédent, nous vantons les mérites de l’écoute de la musique pour conserver à la fois notre cerveau mais également notre audition active permettant de préserver leurs capacités.

La musique est ainsi un réel atout pour les personnes souffrant de déficit auditif car elle permet à ces individus d’entraîner et de maintenir leur faculté d’attention de façon continue.

L’écoute quotidienne de musique permet ainsi de conserver nos facultés d’attention auditive mais aussi de prévenir tout trouble lié à l’écoute. En effet, la musique, en plus de ses effets apaisants et récréatifs, permet de maintenir une capacité d’écoute optimale tout en limitant à terme les risques de problèmes cognitifs avec l’âge. 

En résumé, les capacités d’audition et d’attention sont renforcées chez les personnes pratiquant régulièrement d’un instrument de musique. 




Le chant, partenaire de l’ouïe.


Au même titre que la musique et la pratique d’un instrument de musique. Toute activité relative à la chanson améliore intrinsèquement les facultés auditives, les stimule et permet de réduire fortement la dégénérescence auditive.

De plus, le chant permet de diminuer le stress et permettrait également d’améliorer la compréhension lors de discussion dans des milieux bruyants. 
En effet, des études ont démontré que les musiciens avaient des facilités à distinguer la parole tout simplement car ce serait lié à leur activité quotidienne.  

Ainsi, nous ne pouvons que vous inciter à vous exercer au chant car en plus des apports cognitifs et sociaux, le chant permet de se détendre et d’évacuer le stress de notre corps.  On ne trouve que des aspects bénéfiques à cette pratique artistique.


2. Les bruits blancs : peuvent rendre l’ouïe plus fine.


Au départ, le bruit blanc est un concept vague, hasardeux dont la définition fait défaut. Cependant, il est à présent devenu chez les gens un vecteur de concentration. En effet, cette même concentration permet à de nombreuses personnes de mieux entendre. Selon des chercheurs de l’université de Bâle, écouter un bruit blanc en fond permettrait de mieux cibler les sons dits purs

Ces mêmes chercheurs ont œuvré à propos des fondements neuronaux de la perception sonore et de la discrimination dans un environnement riche en sons divers. L’équipe de chercheurs s’est concentré sur le cortex auditif qui est la partie du cerveau qui traite les sons. Ils ont ainsi pu trouver que plus les sons étaient proches et avait des similitudes dans le spectre des fréquences, plus ils étaient difficiles à distinguer. 

Néanmoins, ils sont parvenus à établir la vérité suivante : la capacité du cerveau à distinguer de subtiles différences de tonalité est meilleure lorsqu’un bruit blanc est joué en arrière-plan

Le son du vent, des vagues, de la pluie …  Permettrait d’avoir une acuité auditive plus performante et ainsi d’être plus attentif au bruit qui vous entoure !


Qu’est-ce que le bruit blanc ?

Le bruit du vent ? Des vagues ? Vraiment ?

En effet, ces différents bruits appartiennent à la même appellation, celle des bruits blancs. On peut ainsi qualifier le son du vent, le bruissement des arbres, les vagues, la pluie comme tel. Un bruit blanc est un son aléatoire ayant la même intensité dans toute sa gamme de fréquence.


Ainsi, le bruit blanc englobe toutes les fréquences sonores masquant ainsi les autres sons, créant de ce fait un effet apaisant. 




De récentes études ont démontré que pour les personnes souffrant d’acouphènes, l’écoute de bruit blanc permettrait de masquer le son de l’acouphène permettant ainsi d’apaiser les personnes atteintes


3. La sophrologie : comment apaise-t-elle les acouphènes ? 


De nombreuses personnes sont atteintes d’acouphènes. Cette gêne auditive incommode nombre de personne, elle se manifeste par des bourdonnements, des sifflements pour le moins aigües pouvant parfois se traduire par des sons pulsatiles à la manière des battements de cœurs qui viennent obstruer la qualité de vie de notre quotidien. 

Il n’existe à ce jour aucun remède pour supprimer définitivement les acouphènes.
Cependant, à défaut de pouvoir les supprimer, il est possible de les apaiser en réduisant leur effet et impact sur votre santé. 

Nous allons dans les lignes suivantes aborder la sophrologie possèdant de multiples applications dont l'une est une technique permettant de maîtriser les acouphènes et de soulager leur apparition. 

Le principe est simple, par des exercices de respiration, de décontraction musculaire et de visualisation, la sophrologie va permettre de délocaliser notre attention sur le stress que génère l’acouphène.
L’idée consiste à détourner son attention de l’acouphène pour que ce dernier puisse s’estomper de lui-même. 




Exercice de décontraction musculaire 

  • En étant assis, orientez votre concentration sur les muscles d’une zone précise de votre corps, votre main gauche par exemple.
  • Inspirez et contractez spécifiquement la zone que vous avez choisi préalablement durant 8 secondes.
  • Relâchez la contraction d’un coup. 
  • Évacuer la tension et le stress de votre corps en respirant doucement et poursuivez cette progression de votre main jusqu’à votre tête.
  • Pour finir, on poursuit avec de la visualisation pour orienter nos pensées sur une cible différente de l’acouphène. Portez votre attention sur vos autres sens, l’odorat, le toucher etc … afin de détourner votre attention de votre ouïe. 


Ce type d’exercice permet d’apaiser temporairement les effets des acouphènes en décentralisant votre pensée sur des sujets moins stressants et oppressants. En ce sens, la respiration et la visualisation permettent d’avoir des résultats concluants chez les patients. 


Si pour vous aussi, les bruits présents sur votre lieu de travail sont omniprésents et nuisent à votre santé et à celle de vos collaborateurs, n’hésitez pas à prendre contact avec nous afin que nous puissions trouver ensemble la solution à votre problématique.


Source :
Bruit : Effets sur la santé – Risques – INRS
Quoi manger pour protéger l’audition et réduire la perte auditive ?
Les bruits blanc peuvent rendre l’ouïe plus fine.

Retour