Prévention des risques et inégalité face au bruit.

Prévention des risques et inégalité face au bruit.


Cette nouvelle série d'articles va regrouper l'intégralité des publications de notre compte Linkedin " Interson Protac, Prodways Group " 
Chacune des compilations correspondra à une semaine d'activité soit l'équivalent de 3 publications hebdomadaires

Afin d'être au courant des dernières actualités dans le secteur de la prévention et du bruit au travail, n'hésitez pas à nous suivre directement sur notre page LinkedIn -> Interson Protac



I - Le plan de prévention des risques professionnels, facultatif ? 

Un article pour le moins choquant mettant en lumière la dure réalité des métiers de la prévention des risques et de la protection des salariés

L’article présente un nombre important de statistiques dont les plus parlantes sont :

- 81% des dirigeants et des directions RH connaissent la prévention des risques professionnels, cependant, ils ne sont que 40% d’entre eux à avoir mis en oeuvre un plan de prévention des risques professionnels.

De plus, 71% d’entre eux sont au courant que la mise en oeuvre du document unique d’évaluation des risques professionnels est obligatoire, mais … 42% n’ont pas encore accompli cette formalité … d’après le CSA pour Itelis présentée le 19 Novembre 2019.

La prévention et la protection des salariés ne sont pas et ne doivent pas être des mesures facultatives dont on peut se passer ou repousser à plus tard.
La vie et la santé de personnes, de collaborateurs, d’amis est en jeux et dépendent de ces mesures.
C’est pourquoi, elles se doivent d'être traitées en conséquence …



II - Le lien entre volume sonore parlé élevé et la propagation de maladies.



Plus les personnes parlent fort, plus elles émettent de particules en suspension dans l’air ... 

Le volume sonore généré par la voix est un facteur potentiel de propagation des maladies aéroportées au même titre que les éternuements et la toux, sans compter la nuisance sonore qui en découle … 

Dans toutes démarches préventives, la connaissance est le premier levier de prévention

Plus vous aurez de connaissances sur un sujet, plus vous serez armé pour le combattre efficacement. 
En effet, il est, dans le cas présent, important de savoir comment une maladie se propage afin de pouvoir mieux s’en protéger. 

Tout comme il est important de savoir que la valeur limite d’exposition au bruit sur une journée de travail de 8 heures est de 87 dB(A).

Source : Comment parler fort contribue-t-il à la propagation des maladies ? 




III - La personnalité de chacun influe sur la perception du bruit au travail ! 


Le bruit au travail est une nuisance face à laquelle nous ne sommes pas tous égaux !

Que ce soit dans les open-spaces, les chantiers, les usines, les ateliers … le bruit nous dérange souvent lors de notre activité professionnelle.

Gênant au premier abord, il devient rapidement handicapant par la suite pour les personnes y étant exposées en permanence.
En effet, cela se traduit par une baisse importante de la productivité qui tend progressivement mais sûrement à la dégénérescence de la santé de l’individu.

Cependant, des récents tests ont démontré qu’en situation de bruit, nous n’étions pas égaux.

Notre personnalité aurait ainsi une influence sur notre « résistance » au bruit dans un contexte de travail.
Les premières intuitions selon lesquelles le silence favorise la concentration sont avérées.

En revanche, si nous demandons à un groupe, composé de personnes introvertis et d’autres extravertis, de travailler dans un environnement bruyant, nous remarquons que les personnes extravertis sont beaucoup plus performantes que les personnes introvertis.

L’extraversion s’avère donc être un véritable atout dans les milieux bruyants comme les open-spaces au détriment des introvertis à qui un cadre de travail calme et silencieux est nécessaire.

Source : Le bruit au travail, une nuisance qui rend fou (et face à laquelle nous ne sommes pas tous égaux)




Retour