Demandez dès maintenant votre diagnostic bruit gratuit !
Animal VS Humain - Qui a le plus fort potentiel de nuisance sonore ?

Animal VS Humain - Qui a le plus fort potentiel de nuisance sonore ?


Cette nouvelle série d'articles va regrouper l'intégralité des publications de notre compte Linkedin " Interson Protac, Prodways Group " 
Chacune des compilations correspondra à une semaine d'activité soit l'équivalent de 3 publications hebdomadaires

Afin d'être au courant des dernières actualités dans le secteur de la prévention et du bruit au travail, n'hésitez pas à nous suivre directement sur notre page LinkedIn -> Interson Protac



I - Top 5 des animaux les plus bruyants. 



Bien sûr, l'Humain, équipé de ses avancées technologiques, est le plus bruyant ... 
Par exemple, la bombe atomique utilisée sur Hiroshima et Nagasaki a généré une puissance sonore avoisinant les 170 dB.

Cependant, en utilisant uniquement ses propres attributs corporels, l'être humain ne se retrouve même pas dans le Top 5 parmi les animaux les plus bruyants.
Je vous laisse découvrir ce dernier ... 


5ème : le Loup. 


Le hurlement du loup peut atteindre les 92dB soit un volume 5 fois plus puissant que le cri humain pouvant, lui, atteindre uniquement 80dB.
Votre oreille ne pourra supporter cette puissance sonore que durant 7 secondes, au delà votre audition s'expose à des dommages irréversibles.
Une meute composée de dix de loups pourra donc atteindre une puissance sonore de 119dB, hissant presque la meute sur le podium, j'ai bien dit presque ...  





4ème : le Lion. 


Le rugissement du lion peut atteindre les 113dB. Environ 8 fois plus fort qu'un loup seul. 
Il peut même être entendu jusqu'à 8 km de distance couvrant ainsi une grande partie de la zone dont il est le principal prédateur.  
Il ne suffit alors que de 4 secondes d'exposition afin que vos oreilles encaissent le volume sonore acceptable d'une journée entière. 






3ème : l'Éléphant. 


Le grondement de l'éléphant à basse fréquence peut littéralement faire vibrer votre corps si vous êtes assez près.
Les barrissements les plus forts peuvent atteindre les 119dB, soit 4 fois plus fort que le lion. 
En 3 secondes, vos oreilles auront encaissées le montant acceptable journalier. 






2ème : le Singe Hurleur. 


Afin de pouvoir communiquer et s'entendre à travers les forêts tropicales, le singe hurleur peut émettre un cri pouvant atteindre les 130dB
Ce cri est 18 fois supérieur à celui de l'humain ... 
Le seuil de douleur pour l'humain étant de 120dB, faites très attention à votre audition si jamais vous êtes exposés à leur cri.
Attention à vos tympans ! 






1er : la Chauve-Souris : Grand Noctilion. 


Ses cris puissants peuvent atteindre les 140 dB soit l'équivalent du volume sonore généré lors d'une course de formule 1 !
Ce volume sonore serait dangereux pour notre audition si les cris de cette chauve-souris n’étaient pas ultrasoniques.
En effet, on considère une intensité sonore dangereuse à partir de 120 dB ce qui peut déjà bien entamer votre appareil auditif de façon définitive. 






II - La révolution industrielle, l'essor des nuisances sonores.



Ce n’est qu’à partir du moment où le silence reprend ses droits que l’on peut se rendre compte combien notre environnement est bruyant

Nous ne sommes plus habitués à un tel niveau de calme qu’il en deviendrait presque angoissant pour certains … et pourtant, à l’origine la Terre n’était pas aussi bruyante qu’elle ne l'est aujourd’hui. 

En effet, l’apparition du bruit, dans l'histoire de nos sociétés, est récente. Dès l’ère industrielle, au XIXème siècle, la notion de bruit est rapidement associée à une valeur négative.

La multiplication des usines va progressivement introduire ce que l’on va appeler : les nuisances sonores

Loin d'imaginer les complications sanitaires que peuvent générer ce fléau à l’époque. Aujourd’hui, la lutte contre le bruit est un véritable enjeu sociétal, à la maison ou au travail, qu’il convient d’endiguer avec les nombreux moyens mis à disposition.

En effet, lorsqu’il est impossible de réduire le bruit à sa source ou lorsque ce dernier reste toujours trop important, la solution consiste à s’équiper en protection auditive sur mesure.

Source : Confinement " L'exposition au bruit et au silence est très inégalitaire " 



Retour